Finale internationale 2017, 28 septembre à Liège (Belgique)

 

Pour la deuxième année consécutive, une doctorante suisse figure au palmarès !

 

La 4e finale internationale du concours francophone d’éloquence et de vulgarisation « Ma thèse en 180 seconde » s’est déroulée à Liège (Belgique) le 28 septembre 2017. En trois minutes chrono, les doctorant-e-s sont mis au défi de présenter leurs travaux de recherche à un public de non initié-e-s avec clarté, efficacité et de façon ludique !

La Suisse y participait pour la deuxième année. Deux candidat-e-s, lauréat-e-s du concours national organisé à Genève le 18 mai dernier, ont représenté la Suisse à la finale internationale. Sarah Olivier, doctorante à l'Université de Genève (UNIGE), et Amaël Cohades, doctorant à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont présenté leur thèse au jury et aux plus de 650 personnes du public venus assister à l'événement dans le studio Média Rives de la RTBF. Les deux candidat-e-s s’y sont mesuré-e-s à 17 autres concurrent-e-s venu-e-s de 14 pays différents.

Sarah Olivier, de l’Université de Genève, s’est vue remettre le 3e prix du jury. Créant la surprise en entonnant la chanson populaire « Le bon roi Dagobert », elle a su convaincre le jury tant par sa fraicheur que par la profondeur de son propos.

00098 314 180sec selec 2017michel houet uliege

Photo © ULiège — M. Houet

Palmarès 2017 :

Le jury, présidé par Alain Vanderplasschen (prix GSK Vaccines 2016) et composé notamment de la gagnante suisse 2016, Désirée König, a décerné trois prix. Le public présent dans la salle était également appelé à voter pour son ou sa préféré-e.

Premier prix (1500 EUR) : Marielle Yasmine Agbahoungbata (Université d’Abomey-Calavi, Bénin), « Élaboration de matériaux photocatalyseurs à base d'oxyde de titane (TiO2) pour l'élimination des micropolluants organiques des milieux aqueux » VIDÉO
Deuxième prix (1000 EUR) : Damien Mathis (Université Laval, Québec, Canada), « Développement de nouveaux matériaux de haute inertie thermique à base de bois et matériaux à changement de phase biosourcés » VIDÉO
Troisième prix (750 EUR) : Sarah Olivier (Université de Genève, Suisse), « La mémoire mérovingienne au travers de ses réécritures. Transmission, renouvellement, légitimation (XIVe-XVe siècles) » VIDÉO
Prix du public ex aequo (100 EUR chacun-e) :
— Sabrina Fadloun (Communauté Université Grenoble Alpes, France), « Étude d’un procédé de dépôt cuivre par MOCVD pour des vias traversants à fort facteur de forme pour l’intégration 3D » VIDÉO
— Alexis Darras (Université de Liège, Belgique) « Évaporation sous champ de gouttes de colloïdes superparamagnétiques » VIDÉO

Le second candidat suisse a également fait une prestations remarquable et très appréciée du public : Amaël Cohades (École polytechnique fédérale de Lausanne), « Matériaux composites fonctionnels alliant tolérance à l’endommagement et auto-cicatrisation » VIDÉO

 

Prochains rendez-vous à ne pas manquer :

En 2018, la finale nationale aura lieu le 7 juin à l'Université de Fribourg. Par ailleurs, la Suisse aura l'honneur d'accueillir la finale internationale, qui se déroulera le 27 septembre à l'Université de Lausanne.