THENAISIE Yohann

VIDÉO

 

UNIVERSITÉ DE LAUSANNE
Faculté de Biologie et Médecine

sous la direction des Prof. Jocelyne Bloch, Prof. Grégoire Courtine et Prof. Eduardo Martin-Moraud

«Towards adaptive deep brain stimulation targeting gait deficits in Parkinson’s disease»

(«Implémentation d’un protocole de stimulation cérébrale profonde adaptatif ciblant les troubles de la marche dans la maladie de Parkinson»)

 

Très tôt, Yohann s’est engagé sur les traces de son modèle : le Professeur Tryphon Tournesol. A six ans, il découvre au microscope que les ailes de mouches ont des petits poils. L’indifférence de la communauté scientifique mondiale (et de ses parents) face à cette découverte majeure n’entache pas sa détermination. Un an plus tard, il élabore une théorie sur le mécanisme de largage des œufs de Pâques par les cloches, qu’il soumet à un processus de peer-review par sa famille. Mais encore une fois, son génie est incompris. Il s’engage dans une classe préparatoire aux grandes écoles puis intègre l’Ecole Normale Supérieure de Lyon en biologie. Il passe ses années d’étude à s’abreuver de journaux et de vidéos de vulgarisation... Entouré d’autres passionnés de sciences, il crée le festival Vulgarizatorsrassemblant des figures de la vulgarisation francophone. En 2015, il découvre, ébahi, les travaux de neuroprothèses d’un laboratoire de l’EPFL dans unScience et Vie. Il scotche l’article sur son bureau… et trois ans plus tard, le voilà en doctorat au sein de ce même laboratoire. En parallèle de son cursus universitaire, il pratique le théâtre et l’improvisation. Aujourd’hui, il réunit ses passions pour les sciences et le théâtre pour défendre sa thèse en 180 secondes.