DIAS BOLIVAR Andrea

 

UNIVERSITÉ DE GENÈVE
Faculté de droit

sous la direction du Prof. Makane Moïse Mbengue

Titre de la thèse: « Étude sur la licéité des mesures coercitives unilatérales en droit international »

Titre vulgarisé: « Étude sur la légalité des mesures coercitives unilatérales en droit international »

 

Passionnée de longue date pour les droits de l’Homme et la justice sociale, Andrea a décidé de poursuivre des études en Politique dans sa ville natale, Caracas. Après un Bachelor en Sciences politiques et relations internationales (Venezuela, 2012), Andrea est partie en France pour continuer ses études grâce à une bourse française nommée  « Victor Hugo » qui l’a menée à obtenir une Maitrise en Action Politique et Politiques publiques (Besançon, 2014). Elle a ensuite entrepris un Master en Droit International public à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris I, 2015).
Son parcours académique lui a permis d’intégrer le Service diplomatique de son pays, où elle a servi en tant que Diplomate auprès de l’Organisation des Nations Unies à Genève entre 2015-2019.
Depuis lors, elle s’est spécialisée en droit international, en intégrant la promotion d’Alumni 2020 de l’Académie de droit international de La Haye. Actuellement, elle fait sa thèse sur « La légalité des mesures coercitives unilatérales» sous la direction du Professeur Makane Moise Mbengue, ainsi qu’un Visiting research programme à l’École de Droit de l’Université d’Édimbourg.  
Pendant son temps libre, Andrea fait du bénévolat avec des enfants réfugiés dans un foyer à Genève. Elle est par ailleurs passionnée par les animaux, la danse salsa et les patins à roulette. Si elle n'était pas chercheuse, Andrea aurait voulu travailler dans l’humanitaire.