RIVARA Sophie

 

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE
Faculté des sciences de la vie

sous la direction de la Prof. Andrea Ablasser

Titre de la thèse: « Tracking spatiotemporal localization and interactions of the innate immune sensor STING »

Titre vulgarisé: « Traquer la localisation spatiotemporelle et les interactions du senseur de l’immunité innée STING »

 

Sophie voit le jour en 1992 à Genève, où elle obtient en 2011 sa maturité en option grec ancien. Malgré sa passion pour les langues, elle décide de partir à Lausanne pour étudier les Sciences de la vie à l’EPFL. Elle y reçoit son bachelor en 2014, avant de prendre une année de pause au cours de laquelle elle découvre la voile, effectue un stage entre l’EPFL et l’Italie, puis voyage sac au dos en Russie, Mongolie et Chine. De retour à l’EPFL, elle effectue son master en médecine moléculaire et le termine par un semestre à l’Institute of Innate Immunity de Bonn, en Allemagne. Elle commence ensuite début 2018 sa thèse de doctorat dans le laboratoire d’immunité innée de la prof. Andrea Ablasser, au Global Health Institute de l’EPFL. En parallèle, Sophie continue à pratiquer la voile, commence à suivre des cours de théâtre et s’intéresse de plus en plus à la communication scientifique. Elle participe notamment à un cours pour doctorants en sciences de la vie sur le storytelling au Festival du film de Locarno en 2018, donne des présentations à des classes d’enfants de 7 à 13 ans dans le cadre de la Journée internationale des femmes et des filles de science en 2019 et prend part à un Science Film Hackathon à Lausanne en 2020. En 2022, tout en poursuivant ses recherches, elle continue à explorer la voie de la communication scientifique en participant à MT180.