SOORBEKOVA Asel

 

UNIVERSITÉ DE NEUCHÂTEL
Faculté de droit

sous la direction de la Prof. Anne-Sylvie Dupont

Titre de la thèse: « Foreign Direct Investments and the Right to Health : Investing in Health Insurance Systems »

Titre vulgarisé: « Comment prolonger la vie humaine ? »

Asel Soorbekova est titulaire d’un Bachelor of Law de l’American University of Central Asia (Kirghizstan). Elle est également titulaire de deux Masters (droit international & européen, et droit) de l’Université de Genève (UNIGE).
Doctorante en droit à l’Université de Neuchâtel (UNINE) depuis 2021, à l’Institut de droit de la santé, sa thèse, dirigée par la Prof. Anne-Sylvie Dupont, est intitulée « Foreign Direct Investments and the Right to Health : Investing in Health Insurance Systems » (traduction en français : Investissements directs étrangers et le droit à la santé : investir dans des systèmes d’assurances santé). Sa thèse se penche sur la question de financement de systèmes d’assurances santé et le droit à la santé dans le cadre des systèmes d’assurances santé de diverses législations nationales.
Principaux domaines de recherches :
- Investissements directs étrangers dans des systèmes d’assurances santé ;
- Investissements directs étrangers et le développement durable: droits du travail, droit à la santé et la santé publique ;
- Investissements directs étrangers et le commerce international dans l’industrie « fast fashion » (mode rapide).
Outre son doctorat en droit, Asel travaille en tant qu’une assistante et secrétaire dans le domaine lié avec les organisations internationales et les missions diplomatiques à Genève Internationale et depuis 2019 elle est Présidente de l’Association des secrétaires et assistants personnels intitulé « SPAN ».
Ainsi, Asel s’intéresse à la protection des droits du travail et la sécurité et la santé au travail des travailleurs de l’industrie de la mode rapide « fast fashion ».
Loisir : Asel pratique la boxe anglaise et elle est passionnée par la mode durable.
Asel Soorbekova présentera le titre de sa thèse avec le titre vulgarisé en français et intitulé « Comment prolonger la vie humaine ?» à la finale suisse MT180 le 19 mai à Genève.