Ma thèse en 180 secondes, une finale très enlevée!

Pour la seconde année consécutive, les universités de Suisse romande organisaient le concours d'éloquence et de vulgarisation Ma thèse en 180 secondes. En trois minutes chrono, les doctorant-e-s sont mis au défi de présenter leur sujet de recherche à un public de non initié-e-s avec clarté, efficacité et de façon ludique !

La grande finale suisse avait lieu le 18 mai à l'Université de Genève. Elle a permis de couronner 3 doctorant-e-s:

Premier prix (1500 CHF) et prix du public (750 CHF): Mme Sarah Olivier, Université de Genève. Titre de la thèse (non vulgarisé): La mémoire mérovingienne au travers de ses réécritures. Transmission, renouvellement, légitimation (XIVe-XVe siècles).

Deuxième prix (1000 CHF): M. Amaël Cohades, EPFL. Titre de la thèse (non vulgarisé): Functional composites with damage control and repair.

Troisième prix (750 CHF): M. Giel Op ’t Veld, EPFL. Titre de la thèse (non vulgarisé): Caching Common Information.

Les lauréat-e-s des deux premiers prix iront défendre les couleurs de la Suisse lors de la finale internationale, le 28 septembre à l’Université de Liège en Belgique. Ils et elles s’y mesureront avec les candidat-e-s venu-e-s du Québec, de France, de Belgique, du Maroc et de plusieurs autres pays francophones ou francophiles.

 MaThese180Sec2017 tous concurrents long photo S Puiatti Catroofstudio
photo © S. Puiatti Catroofstudio

Retrouvez-nous sur Instagram mt180suisse ou Twitter @mt180ch

Les candidat-e-s pour la finale suisse

Sélection de l'Université de Neuchâtel 2017

  • 1er prix : Adrien Wyssbrod, vidéo
  • 2e prix : Mélissa Berthet, vidéo
  • 3e prix : Cécile Hediger, vidéo

Sélection de l'Université de Lausanne 2017

  • 1er prix : Pauline Maillard, vidéo
  • 2e prix : Rachel Cordonier, vidéo
  • 3e prix : Sevan Pearson, vidéo

Sélection de l'Université de Genève 2017

  • 1er prix : Sarah Olivier, vidéo
  • 2e prix : Florian Stern, vidéo
  • 3e prix : Mannekomba Diagbouga, vidéo

Sélection de l'Université de Fribourg 2017

  • 1er prix : Alessandro Bilella, vidéo
  • 2e prix : Federica Filice, vidéo
  • 3e prix : Stefan Constantinescu, vidéo

Sélection de l'EPFL 2017

  • 1er prix : Julie Scotton, vidéo
  • 2e prix : Giel Op 't Veld, vidéo
  • 3e prix : Amaël Cohades, vidéo

Présentation générale

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet à des doctorant-e-s de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque doctorant-e doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

Un concours en trois temps

Une compétition interne dans les hautes écoles universitaires participantes (UNIFR, UNIGE, UNIL, UNINE, EPFL), est organisée. Au terme de ces concours, trois lauréat-e-s par établissement sont sélectionné-e-s pour participer à la seconde étape: la finale nationale du concours.
Pour connaître les modalités d’organisation du concours au sein des établissements, vous pouvez consulter la personne chargée du concours dans chaque université.

Historique

Le concours Ma thèse en 180 secondes est inspiré du concours Three minute thesis (3MT) qui a eu lieu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie.
Importé au Canada, le concept a été adapté en français pour le Québec par l'Association francophone pour le savoir (Acfas). En 2014, la Belgique, la France et le Maroc se sont joints aux Québécois pour organiser une première grande finale internationale. Avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le Burkina Faso, le Cameroun, le Sénégal et la Tunisie ont pu également envoyer des candidat-e-s à la finale 2015, le 1er octobre 2015 à Paris.

Dès 2016, la Suisse sera également représentée, et enverra ses meilleur-e-s représentant-e-s pour la finale de Rabat (Maroc), au début d'octobre.

Dans la vidéo ci-dessous (septembre 2015), la Directrice générale de l'ACFAS, Esther Gaudreault, explique la genèse de la version francophone.

Pourquoi participer ?

Ma thèse en 180 secondes offre une occasion unique aux candidat-e-s au doctorat de parfaire leurs aptitudes en communication, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leurs recherches dans l’espace public. Les présentations des finalistes des universités seront filmées pendant la finale nationale et diffusées sur Internet, leur permettant ainsi de partager leur passion avec le plus grand nombre! Avec la finale internationale, les recherches des lauréat-e-s pourront également rayonner au-delà de nos frontières!

Ateliers MT180

Le programme transversal de la CUSO organise des ateliers destinés spécifiquement aux doctorant-e-s inscrit-e-s au concours interne de leur université d'attache.

Intéressé-e-s? Plus d'informations et inscription sur http://competences.cuso.ch/activites/mt180/